Psychothérapie analytique


L'origine de la méthode, si elle est également basée sur les grands principes théoriques de la psychanalyse, la psychothérapie analytique a un objectif résolument orienté vers la suppression des symptômes du patient. Elle est apparue dans le courant des années 60. Cette méthode vise à atténuer la souffrance psychique et à donner au patient des outils pour mieux gérer sa vie quotidienne. Dans ce sens, elle peut être considérée comme un outil de développement personnel.

Les principaux fondements

 

La base théorique est la même que celle de la psychanalyse. 

Elle considère aussi que la plupart de nos problèmes d'adulte ont pour origine des conflits non-résolus de l'enfance.

La relation thérapeutique est plus active, plus ancrée dans la réalité. 

 

"JE CONSIDÈRE QUE L'ÉCOUTE ACTIVE ET L'EMPATHIE SONT LES PRINCIPAUX OUTILS DE GUÉRISON ET QUE CE PROCESSUS PASSE AUSSI PAR LA LIBÉRATION DES ÉMOTIONS RÉPRIMÉES DU PASSÉ. ELLE VISE À VOUS RENDRE VOTRE LIBERTÉ ET VOUS PERMETTRE DE VIVRE MIEUX." CATHeRINE GUILLAUME


En pratique...

 

Les entretiens se déroulent en face à face.

 

Dans le cadre de la psychothérapie analytique, j’interviens davantage. Mon attitude est plus active et plus directe que dans la cure psychanalytique. 

 

Je cherche à rejoindre mon patient au plus près de ce qu'il vit, de ce qu'il ressent sur le plan émotionnel. Je le questionne sur son passé et sur ses relations familiales passées. J’identifie les schémas de répétitions auxquels mon patient est confronté pour l'aider à " faire et être autrement " lorsqu'il sera de nouveau confronté à une problématique similaire.

 

Chaque psychothérapeute dispose bien entendu de son cadre singulier quant aux règles de fonctionnement de la thérapie (rythme et durée des séances, prix, paiement des séances manquées ou annulées, planification des congés,…)

 La durée d'une psychothérapie est variable. Elle dépend évidemment de votre demande , de l'ampleur de votre souffrance et de votre degré d'autonomie. En règle générale, la psychothérapie analytique se pratique à raison d'une à deux séances par semaine.

 

Indications

 

Le vécu d'une souffrance ou d'un problème insistant qui rend le quotidien difficile à gérer tout seul, sur certains de ses aspects : relationnel, affectif, émotionnel ou professionnel.